Si on ne les réduit pas à leurs prévisions économétriques, les sciences économiques – une fois libérée de la gestion – peuvent être plurielles, critiques et fascinantes ; c’est ce savoir-là, potentiellement émancipateur, que nous aimerions apprendre à l’université

Vous pourrez lire ce très beau texte écrit par Tom Duterme, l’un de nos membres et par ailleurs étudiant en économie à l’UCL sur le site de la revue Pour.